Une étude du British Journal of Psychology a révélé que le fait de voir un bulletin de nouvelles négatif incitait davantage les gens à transformer de petits problèmes personnels en sources d'anxiété majeures. Plus ils s'inquiétaient du monde, plus ils s'inquiétaient de ce qui se passait dans leur vie. Cette étude a été réalisée à la fin des années 90, avant que nous ne soyons tous connectés numériquement à des sources d'actualités. Le résultat est donc plus important aujourd'hui que jamais. Un outil pour gérer cette détresse: Prenez des pauses dans le cycle des nouvelles. Qu'il s'agisse de déclarer un «sabbat numérique» au cours de la fin de semaine ou de vous éloigner de Facebook lorsque vous en ressentez le stress, vous devez savoir quand et comment absorber les gros titres négatifs pour vous aider à contrôler votre réaction émotionnelle.



CE QUE JE FAIS QUAND JE DÉPRIME ! (Janvier 2019).